Électrostimulation — Machines et utilisateurs

L’électrothérapie est très efficace et s’utilise en kinésithérapie depuis de nombreuses années.

Les kinésithérapeutes sont des utilisateurs rationnels et professionnels qui, dans le choix du modèle d’électrostimulateur à acheter, évaluent les caractéristiques techniques du dispositif et non l’aspect esthétique ou d’autres caractéristiques superficielles.

Sans les informations et l’œil critique d’un kinésithérapeute, il existe certaines notions théoriques basiques à avoir en tête pour l’achat d’un bon électrostimulateur:

  • Type d’onde: pour obtenir d’excellents résultats, il est conseillé d’acheter des appareils qui opèrent avec des ondes rectangulaires biphasiques compensées. Ceci permet d’éviter les gênes et les douleurs, ainsi que les réactions chimiques polaires. Une stimulation confortable favorise l’utilisation continue du dispositif. D’autres types d’impulsions sont utilisés pour de particulières exigences (muscle dénervé, diffusion de médicaments, etc.)
  • Volume, poids et facilité d’utilisation: il est toujours conseillé d’utiliser un dispositif léger, peu encombrant et simple. Dans le cas contraire, la possibilité d’effectuer un bon entraînement à long terme peut être compromise. Il peut aussi être utile de se procurer un sac pour le transport du dispositif.
  • Alimentation à pile: pouvoir utiliser le dispositif même à l’extérieur, débranché de la prise de courant, permet d’en bénéficier à tout moment. Et il est aussi plus sûr. Un maximum de liberté, c’est mieux!
  • Qualité des câbles, électrodes et connecteurs: le meilleur dispositif du monde sera inutile s’il se casse au bout d’un mois d’utilisation.
  • Un service d’assistance client de qualité: il est important, surtout juste après l’achat, de pouvoir contacter par téléphone ou par e-mail le fabricant pour obtenir une assistance technique. Il en va de même pour les opérations qui précèdent l’achat.
  • Les canaux: les dispositifs les plus utilisés par les sportifs professionnels sont les modèles à 4 canaux, mais il en existe de très puissants à 2 canaux. Ces derniers, dans certains cas, permettent d’utiliser des duplicateurs pour doubler le nombre d’électrodes raccordables. Les dispositifs à 2 canaux sont plus économiques, mais il est important de s’assurer de leur qualité.
Activer les notifications OK Non merci