Conseils utiles pour l’utilisation de l’électrostimulation

Vous trouverez ci-après quelques conseils utiles sur l’utilisation de l’électrostimulation pour un entraînement musculaire.

En premier lieu, il est fondamental d’établir un programme de travail hebdomadaire de ce type:

LundiMardiMercrediJeudiVendrediSamediDimanche
JambesBras et troncJambesBras et troncJambesBras et tronc 

N.B.: Le dimanche est en général réservé au repos ou au travail de la région qui en a le plus besoin.

Il ne s’agit que d’un exemple, l’important est d’établir un programme hebdomadaire.

Dans une session d’entraînement des jambes, si l’on veut faire travailler les cuisses, les électrodes peuvent être placées sur le quadriceps. Il est essentiel de bien positionner les électrodes, puis de brancher les câbles. Puisque l’on travaille avec un courant rectangulaire biphasique compensé, la couleur des connecteurs (rouge ou noir) n’a pas d’importance. Les indications figurant dans le manuel des positions doivent toutefois être respectées. La session terminée, on passe au travail sur les jumeaux. Les électrodes peuvent être débranchées des quadriceps et positionnées sur les jumeaux ou, si des neuves ont été posées, seules les broches pourront être détachées et branchées aux électrodes des jumeaux pour commencer le traitement. Il est aussi possible de choisir le programme agoniste/antagoniste et de travailler en mode séquentiel, et simultanément sur les quadriceps et les biceps fémoraux.

Les vêtements les plus confortables en utilisant un électrostimulateur sont les vêtements de sport, notamment les pantalons courts lors du travail des jambes et un tee-shirt léger lors du travail des abdominaux ou du dos. Il est important qu’ils soient légers, qu’ils permettent d’accéder rapidement aux câbles et de bouger librement.

Il peut être utile de s’habituer à suivre toujours la même séquence pour le positionnement des électrodes. Par exemple, de haut en bas ou inversement. Ainsi, le positionnement des électrodes devient une opération quasi-automatique et rapide, faisant gagner un temps considérable.

Après les premiers jours, il est important d’augmenter progressivement l’intensité, en respectant sa propre sensibilité. L’objectif doit être de réussir à augmenter le niveau d’intensité du courant. Mais sans oublier le mot d’ordre: progressivité.

En travaillant à des intensités trop basses en effet, peu de fibres musculaires sont impliquées. Malgré cela, il est important de permettre au corps de s’habituer et d’augmenter l’intensité progressivement. L’augmentation de l’intensité entraîne l’implication de plus de fascias musculaires et l’entraînement peut donner de meilleurs résultats. On dit alors qu’il augmente le recrutement spatial des fibres.

Au début, il peut être utile de noter sur un cahier l’intensité à laquelle on s’entraîne.

Un petit secret pour augmenter l’intensité sans percevoir de douleur: quand la contraction induite par l’électrostimulateur commence, une contraction volontaire du muscle peut être effectuée. Ceci augmente l’activité proprioceptive et réduit la sensation de passage de l’impulsion électrique sur le muscle: un confort maximum et de meilleurs résultats!

Si l’on recourt à l’électrostimulation pour l’entraînement sportif, il est conseillé de se faire assister par l’entraîneur et de décider avec lui sur quels muscles se concentrer et de quelle façon les faire travailler.

Par exemple, pour améliorer la vitesse de course, il est fondamental d’augmenter la force des jambes, mais on pourra choisir de s’entraîner aussi en suivant un programme pour la force et la vitesse. En revanche, si l’objectif est d’améliorer la résistance, un travail de force-résistance sera alors préférable.

Tout en sachant qu’il est possible de commencer avec une préparation générique de la force de base et de la résistance générale, pour passer ensuite à un programme spécifique pour sa propre discipline sportive, après avoir atteint une bonne tolérance de l’intensité de courant dont on a besoin.

Activer les notifications OK Non merci